.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.
beylikdüzü escort esenyurt escort büyükçekmece escort arnavutköy escort zeytinburnu escort sultangazi escort bahçeşehir escort kapalı escort silivri escort avcılar escort

Axe Dédougou – Koudougou : La force d’un groupe sur le chantier ambitieux


Le PDG de EBOMAF SA, Mahamadou Bonkoungou donnant des explications sur l’évolution du chantier au ministre Zakalia Koté et son épouse

Le chantier d’aménagement et de construction du tronçon Koudougou-Dédougou lancé le 29 mai 2010 par le Chef du Gouvernement, Tertius ZONGO, avance dans le sens souhaité par toutes les parties. Longue d’une distance de 130 kilomètres, le bitumage de la route nationale 14 représente un réel défi que EBOMAF SA se donne de relever dans trente mois. Les travaux sont suivis de près par toutes les forces vives de la région de la Boucle du Mouhoun : députés, élus locaux, ministres, hauts cadres de l’Etat.

 

Après le lancement des travaux, l’entreprise commise à leur exécution, EBOMAF SA, n’a pas mis du temps pour se mettre au travail. Après l’installation de sa base, le déploiement de la logistique et des gros engins de travaux publics est perfectible tout au long du tronçon. Dès le mois de juin 2010, le stockage des matériaux a commencé. Et le 15 septembre a sonné l’entame réelle des grosses œuvres. Les travaux de terrassement ont commencé, le 11 octobre à Dédougou, ville natale du PDG de EBOMAF SA, au grand bonheur des populations et des usagers de la Nationale 14. Selon les responsables de la société adjudicataire, tout le processus du chantier va être mené dans les règles de l’art conformément aux clauses du contrat consignées dans le cahier des charges.

Ainsi, ils perçoivent d’un œil de gage et de caution à la qualité toujours démontrée la présence permanente et régulière du Laboratoire national des travaux publics (LNBTP) et de la mission de contrôle.

Le PDG, Mahamadou Bonkoungou, affiche sa confiance légendaire pour rappeler à qui veut l’entendre que son entreprise dispose de toutes les compétences humaines et de tous les moyens nécessaires pour laisser une fois encore une bonne empreinte sur ce tronçon comme elle l’a toujours confirmée dans toutes les contrées du pays et au-delà. Dans sa base (lieu de stationnement des engins et de préfabrication) et dans la carrière, tout est le nécessaire se met en branle pour réussir des ouvrages aux normes internationales.

Le chef de la mission de contrôle, Rabilou Loulou rassure sur la qualité du travail déjà abattu

Les standards de constructions d’une route moderne connaissent la force de frappe de EBOMAF SA. Le pari lancé par le PDG, de voir les usagers circuler sur les cinquante premiers kilomètres avant la fin de l’année 2010 a été tenu avec brio. Plusieurs autorités dont le ministre de la Justice, Zakalia Koté, originaire de la localité, ont accouru pour se rendre compte de cette performance bien burkinabé. L’évolution du chantier conforte les uns et les autres à l’idée que EBOMAF SA respecte à la lettre à ses engagements de préserver l’environnement, de bâtir une route moderne et de participer à la résorption du chômage dans la Boucle du Mouhoun. Elle allie à chaque étape, humanité, technicité, savoir faire et sociabilité.

Plus de 400 jeunes attendent d’être occupés par des tâches liées au revêtement. En Bon nombre d’entre eux bénéficient déjà d’emplois très rémunérateurs sur le chantier. Un mois après leur démarrage, le constat est réel et frappant : les travaux avancent à un rythme intense. Des déviations ont été effectuées pour permettre le bon déroulement des travaux.

Eugène PATOIN




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

instagram volgers kopen volgers kopen buy windows 10 pro buy windows 11 pro