.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

EBOMAF-BENIN : Le Président Thomas Yayi Boni adresse ses félicitations pour les travaux sur Bondjecali-Iloua


VISITE I VISITE II VISITE III VISITE IVEBOMAF a reçu les vives félicitations du Président Thomas Yayi Boni, dimanche 31 août 2014, au cours de sa visite sur les chantiers routiers de la région de l’Alibori. Lors de sa halte sur le lot exécuté par l’entreprise du P-DG Mahamadou Bonkoungou, Bondjecali-Madecali-Iloua-Frontière du Nigéria, le chef de l’Etat béninois a laissé libre court à sa satisfaction devant les avancées enregistrées sur chantier du leader burkinabè du BTP dont les travaux sont en train d’être achevés.

«Sur le chantierBondjécali-Madecali-Iloua-Frontière du Nigéria dont les travaux sont exécutés en deux lots, EBOMAF est en train de terminer admirablement sa part. Le revêtement, l’assainissement et la signalisation vont être bouclés dans quelques jours. Je suis venu donc féliciter EBOMAF pour le bon travail abattu dans le cadre du développement de notre pays, le Bénin». Telle est l’expression de la grande satisfaction du président béninois, Thomas Yayi Boni, après la revue des travaux d’aménagement et de bitumage de la part de EBOMAF sur cet axe dans la région de l’Alibori. La visite du Chef de l’Etat intervient au moment où le revêtement qui en est l’étape ultime bat son plein. Cette infrastructure routière représente le premier marché de EBOMAF au Bénin.

Le bouclage est annoncé pour les tout prochains jours. Tant toutes les tâches de génie civil tirent à leur fin.  «A ce jour, nous avions terminés tous les travaux de chaussée ; les travaux sont concentrés actuellement le revêtement en béton bitumineux. Pour cette activité, nous avions opté pour deux stratégies. Il y a une équipe qui s’intéresse aux sections entre les agglomérations qui sont d’une largeur de sept (7) mètres et d’une longueur totale de quatorze (14) kilomètres. Une autre s’occupe du revêtement à l’intérieur des agglomérations dont la largeur est de douze (12) mètres. Nous sommes sur la deuxième agglomération en ce moment. Nous comptons boucler le revêtement de toutes les agglomérations et du trajet dans cinq jours pour aborder les autres tâches. N’eût été l’abondance des pluies, nous aurions terminé », a résumé Harouna Mouhammed, directeur des travaux.

 

La dynamique d’une entreprise leader sur une voie de l’intégration

Après avoir convaincu le prestigieux hôte du jour avec des éclairages techniques appuyés par des données chiffrées, cet ingénieur de génie civil qui a conduit de main de maître la finition des travaux de la route Koudougou-Dédougou a, sans ambages, rassuré sur le bel aboutissement du chantier dans les plus brefs délais : «Excellence, sauf cas de force majeure, nous comptons livrer cette infrastructure dans un mois». Selon le directeur des travaux, le reste des activités à mener porte essentiellement sur l’assainissement à savoir les caniveaux et la signalisation.

C’est tout émerveillé que le Président Thomas Yayi Boni a passé en revue les moyens humains, matériels et techniques que EBOMAF a déployé pour traduire en acte concret l’un de ses projets routiers dans le développement des infrastructures de son pays. La force de frappe est si éloquente pour traduire ses ambitions sur le plan du désenclavement du territoire national et de l’intégration sous régionale. Le président a profité de son séjour dans la région de l’Alibori pour animer un meeting afin de signifier le bien-fondé de ces investissements dans le développement du pays. «Cette infrastructure participe à l’unification de la sous région en favorisant la circulation adéquate des personnes et des biens quel que soit le moyen de transport utilisé. C’est une voie au service de la sous région ouest-africaine. Ce n’est pas un ouvrage pour le Bénin seul », a souligné Thomas Yayi Boni. Il a invité ses compatriotes de saisir les opportunités de croissance pour travailler et produire de la richesse », a-t-il indiqué.

Le Président Thomas Yayi Boni a profité de sa sortie dans l’extrême nord du pays pour remonter les bretelles des responsables de l’entreprise avec laquelle EBOMAF partage les travaux d’aménagement et de bitumage Bondjécali-Madecali-Iloua-Frontière du Nigéria. Tandis que le leader burkinabè du BTP est très avancé dans ses tâches et amorce la phase terminale de son chantier, son co-attributaire accuse un retard criant qui a irriter le Chef de l’Etat béninois qui l’a sommé de suivre le bel exemple de EBOMAF pour terminer sa partie de l’ouvrage dans un délai raisonnable.

JE/Source : ORTB

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *