.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

EBOMAF-CI : Mission accomplie sur Korhogo-Karakoro-Aéroport


Sans-titre-1Ç’en est fini pour le chantier Stade Korhogo-Karakoro-Aéroport ! Le pari a été tenu par EBOMAF qui a lancé son va-tout pour boucler l’infrastructure, selon le timing et planning des travaux, qui constitue, avec Ferké-Nassian-Kong, le premier contrat dans le BTP ivoirien.

 

05EBOMAF vient de signer son premier ouvrage en territoire ivoirien. Bouclés dans le mois de janvier, l’aménagement et le bitumage du tronçon Stade Korhogo-Karakoro-Aéroport portent sa marque indélébile d’entreprise leader des grands travaux qui se distingue par une expertise hors pair.  Cette infrastructure, longue de 14,813 km, comporte deux sections : l’axe principal Stade Korhogo-Karakoro de 12,950 Km et la bretelle sur l’aéroport de 1,863 km.

02

C’est un vent de modernité qui a soufflé, en douze (12) mois, sur cette infrastructure routière construite selon les normes communautaires. D’une largeur totale de sept (7) mètres soit une voie à double sens de 3,5 m chacun avec 1,5 m d’accotement de part et d’autre, le tronçon Stade Korhogo-Karakoro-Aéroport est doté de tous les commodités et conforts en matière de sécurité routière.

03

Des ouvrages hydrauliques (dalots et ponts) et d’assainissement (caniveaux) confortent la fonctionnalité et la durabilité d’une chaussée ayant canalisé toutes les attentions de génie civil : couche de fondation, couche de base, béton bitumineux de cinq (5) centimètres d’épaisseur. Toutes les localités riveraines ainsi que leurs populations ne cessent de saluer cet impact réel de l’émergence à l’horizon 2020 prôné par le Président Alassane Dramane Ouattara.

04

Les habitants de la commune de Karakoro rallient désormais aisément le chef-lieu de la région du Poro et vice-versa. Fin de calvaire aussi pour les passagers de Air Côte D’Ivoire qui subissaient la croix et la bannière pour accéder à la terre de Gon Coulibaly alors que le trajet Abidjan-Korhogo ne dure que 1h30 mn. Le partenariat fructueux entre le gouvernement ivoirien et le groupe EBOMAF a permis de ranger ces vieux souvenirs aux oubliettes.

 

Le challenge de Korhogo étant gagné, le directeur technique, Wenceslas Hounsou et ses différentes équipes vont pouvoir se déployer sur Sikolo afin d’ouvrir un troisième sur le chantier Ferké-Nassian-Kong dont les travaux connaissent une avancée certaine à la grande satisfaction des autorités ivoiriennes et du PDG Mahamadou Bonkoungou.

 

JE/AB




3 thoughts on “EBOMAF-CI : Mission accomplie sur Korhogo-Karakoro-Aéroport

  1. Kafana KONE

    En ralliant la ville de Korhogo après être descendu de l’avion, j’ai été agréablement surpris de m’entendre dire que c’est une société burkinabè qui a réalisé le bitumage du tronçon qui permet désormais de gagner en temps. C’est vraiment du beau travail. Voilà un pays comme le Burkina Faso qui n’a ni café ni cacao mais qui peut se réjouir de compter par ses habitants des entrepreneurs intrépides comme le patron de EBOMAF. Cela me fait penser aux Italiens ou aux Allemands en Europe. Le savoir faire est pour un pays une richesse aussi importante que les matières premières. Bravo!

    Reply
  2. Coordination de la Jeunesse de Karakoro

    Félicitation à l’entreprise EBOMAF pour la réalisation du bitumage de cette route reliant les cités des deux peuples frères.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *