.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

Construction de la route Koudougou-Dédougou: Une vingtaine de kilomètres pour tout boucler


La modernisation de la route Koudougou-Dédougou est rentrée dans sa dernière ligne droite entre le PK 24 et le PK 43. Sur les cent-trente (130) kilomètres à aménager, seule cette portion d’une vingtaine de kilomètres,  n’a pas encore reçu la bicouche. Le projet est inexorablement à sa phase terminale.

Plus qu’une vingtaine de kilomètres à mettre en circulation et c’est terminer ! Signe évident de cette avancée notable dans l’exécution du projet de la RN 14, les deux postes à péage qui se dressent respectivement à quinze (15) kilomètres de Koudougou et à dix (10) kilomètres de Dédougou. Pour un délai de bouclage officiel de chantier qui court jusqu’à fin novembre 2013, l’on peut affirmer, haut et fort, que les travaux d’aménagement et de construction du tronçon Koudougou-Dédougou sont quasiment achevés. Les usagers de cette voie si vitale pour le désenclavement des régions du Centre-Ouest et de la Boucle du Mouhoun ont dû s’en apercevoir : il n’y reste plus grand-chose.

A partir de Koudougou, c’est un tronçon d’environ vingt-quatre (24) kilomètres qui est totalement prêt. De Dédougou, la route est modernisée sur quatre-vingt sept (87) kilomètres. Soit cent-onze (111) kilomètres déjà acquis. Le calvaire pour atteindre la cité du Bankuy devient peu à peu un vieux souvenir. La nouvelle chaussée aux normes internationales offre de meilleures commodités de circulation et des garanties de sécurité routière. Cela  permet de gagner en temps.

En attendant que la vingtaine de kilomètres entre les PK 24 et PK 43 soit gravillonnée, le tronçon est entière modernisé de part et d’autre de cette portion où l’entreprise adjudicataire joue son va-tout. A la suite de la phase de terrassement, les activités sont actuellement concentrées autour de la préparation des couches de la chaussée. Les engins affectés au gravillonnage sont stationnés au PK 43, attendant l’assaut final. Toutes les dispositions sont prises pour aboutir à une infrastructure respectant, à la lettre, le cahier des charges. Rien n’est laissé au hasard. Un ouvrage de qualité attend d’être livré dans les tout prochains mois.

Le dernier branle-bas entre Koudougou-Dédougou sonne bien celui d’un chantier en voie d’achèvement. Les trois grands ponts de Lanfiéra, Mouhoun et Ténado ainsi que les cent-cinquante (150) dalots sont raccordés à la chaussée. Des sous-traitants s’activent à la mise en œuvre des pierreux maçonnés aux flancs des ouvrages d’art et d’assainissement. Une équipe d’une dizaine de personnes s’apprête à délimiter les deux sens de la chaussée. Le marquage en blanc s’effectue avec des moyens modernes que l’on ne trouve nulle part sur un chantier routier au Burkina Faso. EBOMAF a imprimé sur la RN 14 un pan de son savoir sur ce type de travaux routiers : le gravillonnage ou le revêtement en bicouche.

J.E.

 




One thought on “Construction de la route Koudougou-Dédougou: Une vingtaine de kilomètres pour tout boucler

  1. BATIONO Clarisse, secrétaire à Koudougou

    Vivement que Dieu vous accompagne et vous assiste dans la finition rapide de ce tronçon qui va soulager des milliers voire des millions de personnes. Ce qui a été déjà effectué comme boulot mérite des félicitations. Courage!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *