.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

EBOMAF-BF: Inoussa Ouédraogo, Coordonnateur des Travaux du Contournement Sud de Ouagadougou : «Toutes les conditions sont réunies pour réussir ce projet routier »


Ingénieur de génie civil, Inoussa Ouédraogo est à la tête de l’équipe technique coordonnant les travaux du contournement Sud de la ville de Ouagadougou c’est-à-dire le tronçon Gampéla-Koubri-Yimdi. Démarré, à proprement parler, le 4 octobre 2009, le chantier enregistre des acquis considérables. 

Après quelques mois d’exécution, où en êtes-vous avec les travaux du Contournement Sud que vous coordonniez ?

La partie nous concernant c’est-à-dire Contournement Sud part de Gampéla (RN4) à Yimdi (RN1) en passant par Koubri (RN5) et la route de Léo (RN6). Elle est longue d’environ cinquante-neuf (59) kilomètres. De façon générale, les travaux de contournement Nord-Sud de la ville de Ouagadougou consiste à la construction d’une route dont la chaussée est en 2×2 voies avec des bandes cyclables et des accotements en agglomération.

La chaussée est séparée par une terre-plain central (TPC) de dix (10) mètres de large.  Les activités sur le contournement Sud concernent actuellement des travaux de terrassement et d’ouvrages d’art. Le terrassement porte sur plus d’un (1) million de mètres cubes de travaux. Quant aux ouvrages d’art, il y en a quatre-vingt-dix (90) à exécuter.

Les activités sont concentrées pour l’instant actuellement entre Gampéla (RN4) et Koubri (RN5). Cette portion de la route est longue de vingt-huit (28) kilomètres. A ce jour (NDLR : mardi 19/05/2020), les travaux sont effectifs sur vingt-trois (23) kilomètres.

Ils sont tout juste à l’entrée de la ville de Koubri.  La partie non encore entamée, est celle dont les occupants ne sont pas encore dédommagés et déguerpis. Toutes les activités se mènent normalement. Sur les vingt-trois (23) kilomètres de terrassement déjà réalisés, la fondation a déjà atteint dix (10) kilomètres. L’imprégnation va bientôt commencer. Ce qui va entrainer le début de l’application du noir c’est-à-dire le bitume à savoir le grave bitume (GB) et le béton bitumineux (BB). Concernant les ouvrages d’art, il y en a au nombre de trente-six (36) entre Gampéla et Koubri. Hormis deux (2) grands ouvrages à terminer bientôt, tout le reste est achevé à ce jour.

De quels moyens humains, matériels et techniques disposez-vous pour bien exécuter les travaux ?

Le chantier du Contournement Sud repose sur une très bonne organisation du travail. Le personnel est composé d’ingénieurs, de techniciens supérieurs, de techniciens, d’ouvriers qualifiés, de manœuvres. Sans oublier les tâcherons. Il y a des équipes de jour et de nuit. Au total, c’est plus de quatre-cents (400) travailleurs qui interviennent sur ce chantier. Les moyens matériels, affectés aux travaux de terrassement et d’ouvrages d’art, sont impressionnants. Nous bénéficions de divers équipements (engins, machines) qui ont la particularité d’être neufs et de dernière génération. Cela permet d’aller vite et d’être en avance sur les délais.

Le contournement Sud des travaux semble être scindée en deux parties. Outre celle Gampéla (RN4)-Koubri (RN5), il y a Koubri (RN5)-Route de Léo (RN6)-Yimdi (RN1). Qu’en est-il des travaux de la seconde partie ?

Sur la seconde partie Koubri (RN5)-Route de Léo (RN6)-Yimdi (RN1), nous avons déjà anticipés sur les travaux d’ouvrages d’art qui sont au nombre de cinquante-quatre (54). Ce sera bientôt la saison des pluies. Après cette période, les travaux de terrassement vont débuter.

Que peut-on retenir du sens giratoire en cours de finition sur la RN4 ?

En fait, il est prévu un grand sens giratoire à chaque croissement entre la voie de contournement et une route nationale (RN). Celui de la RN4 est en cours d’achèvement. Il s’agit d’un sens giratoire d’environ cinquante (50) mètres de diamètre comprenant un trottoir en béton, une partie centrale en pavés et des aménagements paysagistes. Il y a aussi des ilots directionnels et des bretelles.

Le contournement de la ville de Ouagadougou constitue, à ce jour, le plus grand projet routier jamais réalisé au Burkina Faso. En tant qu’ingénieur de génie civil chevronné, ayant traîné votre bosse sur d’autres chantiers, quels sont les atouts de l’entreprise adjudicatrice pour réussir la mise en œuvre de ce projet ?

Premièrement, il convient de retenir que ce chantier s’appuie sur une très bonne organisation de travail qui part de la hiérarchie de l’entreprise adjudicatrice à la base. Ce n’est pas toujours évident pour une entreprise nationale. Cela est un atout majeur pour réussir un tel projet. Deuxièmement, il y a les capacités matérielles et techniques propres à l’entreprise. Elles sont immenses, impressionnantes, diverses et variées. Les équipements et les installations sont à la pointé de la technologie. C’est du matériel de dernière génération. Tous les postes de travail sont dotés d’engins et de matériels neufs. Ce qui accroit les rendements. Troisièmement, le chantier dispose de ressources humaines de qualité. Il y a une conjugaison des compétences d’un personnel national hautement qualifié et celles d’une expertise internationale issue des quatre coins du monde. Ce qui fait qu’en amont et en aval, il n’y a pas trop de soucis dans l’exécution des travaux.

La structure de la voie de contournement Nord-Sud est composée de fondation reposant sur des matériaux litho-stab mélangés avec du concassé issu de la carrière. La base est en grave bitume (GB) et un revêtement en béton bitumineux (BB) pour tout couronner.  C’est donc une chaussée noble. Cette route sera d’une très bonne qualité qui est appelée à durer très longtemps. Toutes les conditions sont réunies pour réussir ce projet routier. Nous sommes conscients qu’il s’agit d’un chantier d’envergure. Les moyens humains et matériels déployés ainsi que la méthodologie et le planning de travail confirment la performance et la notoriété de EBOMAF qui sont saluées ici et ailleurs. Nous sommes confiants et espérons le boucler à bonne date.

Propos recueillis par JESP




Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *