.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

EBOMAF-CI : La réhabilitation de l’aéroport de San Pedro est entrée dans sa phase ultime  


Lancés en septembre 2017, les travaux de réhabilitation de l’aéroport de San Pedro sont brillamment exécutés par EBOMAF. Une gamme variée de matériel de pointe est déployée pour donner une peau neuve à cette infrastructure économique et touristique de la cité portuaire du Sud-Ouest de la Côte D’Ivoire. Le bel entrain de l’ouvrage vient rassurer les autorités ivoiriennes sur leur choix judicieux de l’entreprise adjudicataire.

L’aéroport de San Pedro sera bientôt rouvert au trafic aérien sous un nouveau visage.  Depuis le mois de septembre dernier, toutes ses installations font l’objet d’une peau neuve sous l’expertise de EBOMAF. Le leader ouest-africain des grands travaux s’attèle à relooker cette l’infrastructure devenue risquée au fil de son exploitation. Cela va permettre à la compagnie nationale, Air Côte D’Ivoire, de reprendre avec aisance ses vols sur cette partie du pays. Situé à 342 Km d’Abidjan, San Pedro abrite le deuxième port ivoirien et représente un enjeu dans programme quinquennal du Président Alassane Ouattara. La réhabilitation du premier aéroport d’intérieur du pays requiert donc une attention particulière du gouvernement.

La phase d’urgence du chantier est appelée à rétablir, dans les plus brefs délais, les opérations de décollage et d’atterrissage ainsi que les activités aéroportuaires connexes au sein de l’aéroport. Dans le cadre du passage en revue régulier du chantier, le ministre des Transports, Amadou Koné, s’est enquis de l’avancée des travaux, lors d’une visite de site le 28 octobre dernier.  Les échanges avec la mission de contrôle, Bureau national des études techniques et de développement (BNETD), conduite par Patrice Agboïhoué, ont permis de s’apercevoir que tous les travaux vont bon train.  La qualité des équipements et la pertinence du planning de travail n’ont pas laissé l’émissaire de l’Etat ivoirien indifférent. La touche technique de EBOMAF va rehausser la capacité d’exploitation de l’aérogare. Celle-ci englobe tous les standards et les spécificités d’une œuvre aéroportuaire moderne aux normes internationales. Il s’agit de rénover les installations et réaménager la piste d’atterrissage ainsi que la bretelle d’accès.

Le chantier comprend deux principales phases dont l’objectif à terme vise à aménager une piste d’atterrissage pouvant supporter des avions de plus de 30 tonnes contrairement à l’ancienne portant sur un trafic d’engins de moins de 20 tonnes. L’aéroport de San Pedro va ainsi revêtir des attributs de joyau économique et touristique grâce à un partenariat fructueux entre l’Etat ivoirien et EBOMAF. Une équipe de techniciens et d’ingénieurs, rompus aux travaux aéroportuaires, est à pied d’œuvre pour couronner l’ouvrage. Assisté de Luc Palaouta et Koffi Edoh, le directeur du Matériel et de la Logistique, Rudolf Müller, met les bouchées doubles pour établir l’adéquation entre la disponibilité des engins et les besoins du personnel. Après avoir réussi la construction du tronçon Korhogo-Karakoro-Aéroport et en phase finale sur le chantier Ferkessédougou-Nassian-Kong, la mise en œuvre du projet de réhabilitation de l’aéroport de San Pedro vient accroître le capital confiance du Président-Directeur Général, Mahamadou Bonkoungou et de sa société en Côte D’Ivoire où sa présence s’affiche brillamment dans les travaux publics depuis octobre 2015.

Wabi MUYI




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *