.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

Joseph Koussoubé et Souleymane Sanogo, étudiants burkinabè au CESAG/Dakar (Sénégal) : «Grâce au PDG de EBOMAF, nos rêves sont aujourd’hui réalité !»


Joseph Koussoubé et Souleymane Sanogo bénéficient depuis 2011 de bourses d’études de EBOMAF. Grâce à la bienveillance du PDG à leur égard estimée à plus d’une vingtaine de millions F CFA, ces deux ex-étudiants de l’Université de Ouagadougou ont pu intégrer la prestigieux Centre africain d’études supérieures en gestion (CESAG) où ils poursuivent respectivement des études pointues de troisième cycle en Comptabilité et Gestion Financière, en Sciences de Gestion/Option Ressources Humaines. C’est avec un grand brin de reconnaissance à leur bienfaiteur que les apprenants évoquent leur séjour studieux au Sénégal.

 

Comment appréhendez-vous la deuxième année de vos études au CESAG?

Joseph Koussoubé (J.K.) : Nous sommes arrivés avec un peu de retard cette année mais par la grâce de Dieu nous avons pu nous rattraper. Nous entamons actuellement la dernière ligne droite de l’année scolaire. Sur le plan social l’adaptation aux conditions de vie sociale  n’a pas été facile. Mais nous nous sentons mieux intégrer  pendant cette deuxième année.

Souleymane Sanogo (S.S.) : Comme l’année dernière, tout se passe bien. Nous tirons vers la fin des cours et nous donnons le meilleur de nous-mêmes pour la réussite de notre année académique.

 

Quelles sont les principales articulations de vos formations respectives?

J.K. : Je suis inscrit en Master de Comptabilité et Gestion Financière. J’étudie diverses techniques de gestion telles que : les montages financiers, la gestion financière, le contrôle de gestion, l’audit financier et comptable, les techniques de financement des entreprises et autres organisations, les techniques de lever de fonds à l’international et dans la zone UEMOA, etc.

S.S. : Je suis en Master Professionnel en Sciences de Gestion/Option Ressources Humaines. Ces études consistent entre autres de comprendre le fonctionnement des entreprises et autres organisations, le contenu de l’Administration du Personnel et son importance dans une entreprise et autres organisations, la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences et son importance pour mieux gérer la carrière des salariés,  le droit du travail et savoir élaborer un contrat de travail, la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise ou de l’Organisation et gérer les relations sociales au sein d’une entreprise.

 

Quels sentiments vous animent de savoir que vous aviez pu intégrer cette prestigieuse école vous est ouverte grâce à un privé?

J.K. : J’appréhende ma situation comme la providence qui me permet d’acquérir une somme de connaissances dans une école de pointe. C’est pour nous une grande satisfaction qu’un homme, le PDG de EBOMAF, ait gracieusement accepté de nous ouvrir les portes de celle-ci. Nous avons bon espoir de nous imposer rapidement dans la vie professionnelle à la fin de nos études et de mettre en pratique nos connaissances et concrétiser nos idées innovantes.

S.S. : Mon rêve est devenu réalité grâce au PDG de EBOMAF. C’est un privilège qu’il m’a offert sans rien demander en retour. Car intégrer une prestigieuse école comme le Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion (CESAG) demande beaucoup de moyens (surtout financiers). Ce geste bienveillant ne court pas les rues sous nos cieux.

 

Quels pourraient être vos projets d’après-CESAG?

 J.K. : Je nourris l’ambition de  mener une carrière professionnelle comme Gestionnaire financier et comptable dans une grande entreprise ou une institution internationale.

S.S. : J’ai à cœur d’embrasser une carrière de Gestionnaire des Ressources Humaines pour l’application des outils de gestions dont je dispose.

Quel message avez-vous à l’endroit du P-DG d’EBOMAF? 

J.K. : Nous ne cesserons d’exprimer notre gratitude au PDG du Groupe EBOMAF. Nous nous referons, à chaque fois, aux conseils de « père » qu’il nous a donnés lors des premières audiences à nous accordées. Ces leçons de vie nous sont d’une grande utilité dans la réussite des études que nous poursuivons au CESAG.  Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ses activités. Nous espérons toujours bénéficier ses conseils et de son appui pour terminer nos projets d’étude et notre insertion dans la vie active pour nous aussi continuer cette chaine de solidarité. EBOMAF s’est aujourd’hui bâti une respectabilité au plan international grâce à son Service de communication qui abat un travail de qualité chaque jour pour la visibilité et le rayonnement de cette grande entreprise citoyenne.

S.S. : A l’endroit du PDG, je témoigne une reconnaissance infinie. Il m’a permis de commencer une formation dans une école prestigieuse de la sous-région. Je  considère son acte comme un sens patriotique de la Responsabilité sociale de l’entreprise (RSE). EBOMAF est un exemple national sur ce plan-là. Elle doit communiquer davantage pour  légitimer ses actions en faveur de la société.

 

Entretien réalisé via le net par J.E

 




5 thoughts on “Joseph Koussoubé et Souleymane Sanogo, étudiants burkinabè au CESAG/Dakar (Sénégal) : «Grâce au PDG de EBOMAF, nos rêves sont aujourd’hui réalité !»

  1. Fantamady Seye, Saint Louis du Sénégal

    Je n’ai jamais su qu’il y a en Afrique une entreprise d’une telle générosité. L’exemple du PDG de EBOMAF m’épate tout simplement. Puisse son exemple être suivi par d’autres entreprises fondées et gérées par des Africains. Au moment où les bourses publiques se font de plus en plus rares, cette marque de responsabilité sociale d’entreprise peut constituer une bouffée d’oxygène pour les enfants de pauvres qui excellent à l’école.

    Reply
  2. Par DIARRA Karim, JE ME CONFESSE

    Je n’ai jamais pensé que ce monsieur pouvait avoir un si grand cœur tellement j’ai entendu toute sorte d’ignominie sur lui. Les ragots et les méchancetés bien burkinabè font qu’on arrive parfois à haïr des personnes qu’on ne connait pas. Et c’est mon cas vis-à-vis du PDG de EBOMAF. Donner gratuitement une vingtaine de millions à des gens qui n’ont aucune filiation avec toi pour aller étudier, cela relève d’une générosité extrême très rare de nos jours. Elle mérite d’être portée à la connaissance de tous ceux qui ont sali impunément l’image de ce monsieur. Contrairement à Kanazoé qui faisait de la publicité en exposant la misère des autres, voilà un soutien qui se veut pérenne. Car des milliers de personnes pourront bénéficier de la réussite de ces deux boursiers. PDG, je me confesse. Pardonnez-moi pour tous les commérages à votre endroit! Je me suis rendu compte que je ne vous connaissais pas assez.

    Reply
  3. Sylvestre Arnold AHO GBAKPA dit

    Monsieur le PDG de EBOMAF,ça fait pas longtemps que j’ai entendu parler de votre groupe et tout mon rêve est d’y travailler un jour,en tombant encore sur ces témoignages,j’avoue sincèrement que vous êtes béni de DIEU.Je peux que vous dire cette pensée;** Arrivez vous à regarder le soleil?je ne crois pas!de la même manière,vos énemis seront incapable d’observer votre évolution et celle de tout le groupe Ebomaf. Que l’éternel vous face briller davantage plus que le soleil,ça y va de la fierté de toute l’Afrique et de vous même en particulier**.
    Au nom de tout le peuple Africain je vous dis MERCI.

    Reply
  4. Zongo Groland

    Merci au PDG de EBOMAF SA .J aurais également souhaiter poursuivre mes études en Communication d’entreprise et marketing ici au burkina faso grâce à son aide .Plus de trois ans que j’essai mais les moyens font défaut.Merci pour votre générosité et courage aux étudiants du CESAG .Que Dieu rende à chacun le centuple de ses bienfaits .00226 76 61 71 23 /78 36 09 37 .Bonne journée à tous

    Reply
  5. Zongo G roland

    Ce sont de telles personnes de bonnes foi que DIEU choisit pour réaliser les reves d’autrui.DIEU ne choisit jamais au hasard et la générosité paye toujours .Mr BONKOUNGOU Que DIEU vous le rende au centuple vous et vos proches .

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *