.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

Le Premier ministre burkinabé sur le prolongement du Bd des Tensoba: EBOMAF tape dans l’œil de Luc Adolphe Tiao


Sourires partagés entre le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao et le PDG du Groupe EBOMAF, Mahamadou Bonkoungou (à gauche), qui a fièrement tenu sa promesse avec un grand sens de patriotisme

L’engagement pris le 19 mai 2011 par le PDG de EBOMAF, Mahamadou Bonkoungou, devant le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao de boucler à ses frais, au plus tard le 15 juillet, le chantier du prolongement du Bd des Tensoba a été tenu à 100%. Lors de son deuxième passage, le 1er août, le chef du gouvernement et sa délégation ont été émerveillé par l’exécution diligente avec un air de patriotisme de cet important ouvrage. Les autorités n’ont eu de mots que de se confondre en félicitations.
Le prolongement du Boulevard des Tensoba après l’échangeur de l’Est est maintenant un tronçon moderne qui donne toute l’envie de circuler sur du bitume. Le Président du Groupe EBOMAF, Mahamadou Bonkoungou, est un homme de parole. Lorsqu’il la donne, il la tient toujours. Entre ses deux passages sur le chantier de prolongement du Bd des Tensoba, les 19 mai et 1er août 2011, le premier ministre Luc Adolphe Tiao a pu mesurer la franchise de cet homme d’affaires hors-pair. Sa promesse de prendre sur lui, la finition du tronçon au plus tard le 15 juillet, malgré les difficultés de décaissements, a été respectée à la lettre. A la deuxième inspection de l’ouvrage par le Chef du gouvernement et sa longue suite, l’entreprise a mis les pendules à l’heure.

 

L’aménagement et la construction du prolongement du Bd des Tensoba a agréablement transformé, en partie, la RN4 au niveau du rond-point de Kossodo

Ce qui a été décrié à tort, le 19 mai comme un grand retard s’est révélé qu’il n’en est pas un. Luc Adolphe Tiao est reparti de sa visite avec la conviction d’un homme digne de confiance et de sa capacité à relever des défis.
Sous la houlette du PDG, Mahamadou Bonkoungou qui a mis les bouchées doubles pour parer à un impératif national de son pays exprimé par le Premier ministre, les ingénieurs, les techniciens et les ouvriers ont mis la main à la pâte, nuit et jour, pour accélérer l’ouverture de ce tronçon stratégique à la circulation. D’une portée capitale pour le trafic urbain en ce sens qu’elle est le prolongement du Bd des Tensoba et la continuité du Bd du Guide menant à Kosyam vers la route nationale 4 (Ouaga-Ziniaré-Kaya-Dori), cette jonction a été très attendue par les plus hautes autorités. «Au regard de l’avancée très notable qui se laisse constater aisément et sonne la fin de ce chantier, EBOMAF a totalement tenu ses promesses. Elle a fait preuve de détermination dans sa volonté d’accompagner la politique de développement du gouvernement en exprimant fièrement son sens élevé de patriotisme. Cette entreprise a toutes nos félicitations pour le travail abattu et tous nos encouragements à continuer toujours ainsi dans l’exécution de ses marchés», a reconnu le premier ministre, Luc Adolphe Tiao. L’importante délégation composée entre autre du ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Jean Bertin Ouédraogo a toute admis la franchise de cette appréciation fondée sur la qualité d’une œuvre qui saute à unanimement à l’œil.

 

La circulation entre l’échangeur de l’Est et la RN4 est maintenant un exercice aisé

L’aménagement et la construction du prolongement du Bd des Tensoba, confiés au leader des BTP, EBOMAF, ont été, encore une fois, effectués dans les règles de l’art. Les ouvrages d’art et d’assainissement, les chaussées, l’éclairage public tiennent à une modernité extrême telles que convenue dans le cahier des charges. Exécutant toujours ses chantiers selon les normes internationales, l’entreprise a éloquemment forcé l’admiration des décideurs de son pays et convaincu tout le monde. Les usagers s’y plaisent. Conçu dans la perspective de l’échangeur qui verrait le jour dans le cadre de l’aéroport international de Donsin, le rond-point de Kossodo est un véritable chef d’œuvre qui participe grandement à l’amélioration du trafic dans cette partie de la capitale.
Le placement des signalisations, le tracé des bandes blanches sur la chaussée et le pavage du terre-plein viendront très bientôt parachever un ouvrage techniquement et esthétiquement bien mené dans tous ses compartiments. Désormais,  Kossodo et sa zone industrielle ainsi que la RN 4 sont aisément accessibles à partir du Bd des Tensoba grâce la jonction à partir de l’échangeur de l’Est. EBOMAF a brillamment tenu son pari d’enlever cette épine au pied du gouvernement et de la ville de Ouagadougou. Elle a démontré ses capacités matérielles, financières et humaines au premier ministre Luc Adolphe Tiao lors de sa deuxième visite. Et c’est cela la marque d’un grand leader.
Eugène PATOIN




Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *