.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.
beylikdüzü escort esenyurt escort büyükçekmece escort arnavutköy escort zeytinburnu escort sultangazi escort bahçeşehir escort kapalı escort silivri escort avcılar escort

ROUTE DEDOUGOU-KOUDOUGOU : La fin du calvaire dans 30 mois


Le Premier ministre, Tertius Zongo, a procédé au lancement des travaux de construction et de bitumage de la route Dédougou-Koudougou le samedi 29 mai 2010 à Dédougou. La cérémonie s’est déroulée en présence d’éminentes personnalités dont le président de l’Assemblée nationale, Roch Marc Christian Kaboré.

Longtemps réclamé à cor et à cri par les habitants de la cité de Bankuy, le bitumage du tronçon Dédougou-Koudougou sera en principe une réalité dans 30 mois. En effet, le lancement des travaux de construction et de bitumage dudit tronçon de la route nationale N°14 long de 130 km, a eu lieu le samedi 29 mai dernier à Dédougou. Si tout se déroule comme prévu, c’est une promesse du chef de l’Etat qui sera ainsi réalisée au grand bonheur des populations des régions de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Ouest. Cette route sera constituée d’une chaussée revêtue en enduit superficiel bicouche sur une largeur de 7 m, avec des accotements de 1,50m en rase campagne, et de 8 m avec des accotements de 2 m en agglomération. Les travaux comprennent la reprise de 3 ponts : les ponts sur le Nazinon, sur le Mouhoun et sur Karouka et la construction de 35 km de pistes pour les bretelles d’accès.

Ils intègrent aussi des aménagements connexes notamment la construction de 2 postes de péage, la plantation de 5 000 arbres, la réalisation de 13 500 m linéaires de clôtures pour les écoles et dispensaires.

Avec un délai d’exécution de 30 mois, les travaux seront effectués par le groupement d’entreprises EBOMAF SA/KARA ESTABLISHMENT pour un montant de 28.960 448 600 F CFA HTHD. Le contrôle et la surveillance sont confiés au groupement de bureaux d’études CINCAT international SA/TECHNI CONSULT pour un montant de 888 413 800 F CFA HTHD pour un délai d’exécution de 32 mois. Le bitumage de l’axe Dédougou-Koudougou revêt une importance capitale car, il permettra aux populations de circuler aisément et de faciliter le transport des produits du grenier du Burkina vers d’autres localités, ont relevé le maire de Dédougou, Valentin Konaté et le représentant des transporteurs de Dédougou, Moussa Diakité.

Le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Siaka Prosper Traoré, a aussi embouché la même trompette que ses prédécesseurs. Pour lui, la grande mobilisation des habitants de Bankuy à la cérémonie de lancement, traduit leur joie, mais aussi leur voeu que ce lancement constitue le point de départ du désenclavement total de leur région afin de lui permettre d’amorcer son développement. Il a confié qu’il fut un moment où il lui était interdit de tenir un discours sur la question du tronçon Dédougou-Koudougou, face à l’impatience, au scepticisme des populations et surtout face à l’agressivité de certains propos. Selon le représentant des bailleurs de fonds, Hasan Alattas, directeur général du département technique, chef de délégation du fonds saoudien de développement, le bitumage de l’axe Dédougou-Koudougou est d’une importance capitale car il va désenclaver les deux régions.

Il a souhaité que le projet de bitumage qu’ils ont cofinancé, puisse apporter une contribution significative au développement du Burkina. Le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Seydou Kaboré, a, pour sa part, soutenu que le lancement des travaux de bitumage de l’axe Dédougou-Koudougou, projet vieux de 40 ans, met fin aux nombreux épisodes d’interrogations et de doute. Pour lui, une fois bitumée, la route va entraîner une exploitation optimale des immenses potentialités de la région, un accroissement du volume des activités socio-économiques, en un mot, participer à la lutte contre la pauvreté.

Grâce à l’appui des partenaires, les travaux ainsi débutés, a-t-il dit, vont bientôt relier le dernier chef-lieu de région à Ouagadougou. Le ministre des Infrastructures a confié que dans les tout prochains mois, suivront le bitumage de la route Dédougou-Nouna-Djibasso et la mise en chantier du projet Dédougou-Tougan-Ouahigouya-Thiou-frontière du Mali. Il a attiré l’attention des deux groupements d’entreprises et de bureaux d’études afin que le projet soit réalisé selon les règles de l’art et dans le délai prescrit.

Le Premier ministre, Tertius Zongo, après avoir donné le top départ des travaux, a confié que le dossier de cette route fait partie des dossiers prioritaires qui lui avaient été confiés par le chef de l’Etat. A l’en croire, le coût des travaux TTC, s’élève à 40 milliards de F CFA constitués uniquement de prêts à rembourser par la génération présente et future. Le Premier ministre s’est dit satisfait de l’accompagnement des bailleurs de fonds. Il a déclaré que tout sera mis en œuvre pour que les travaux s’exécutent rapidement et surtout dans les règles de l’art afin de permettre aux populations d’améliorer leurs conditions de vie de manière durable. Le chef du gouvernement a demandé aux populations de Dédougou de se mobiliser pour que les travaux se déroulent bien.

Dabadi ZOUMBARA

Le Pays du lundi 31 mai 2010



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

instagram volgers kopen volgers kopen buy windows 10 pro buy windows 11 pro