.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

EBOMAF-BURKINA FASO : Deux cents (200) millions F CFA à la Fédération burkinabè de football pour le développement du sport roi


DSC_0047En marge de la commémoration de la fête de l’indépendance à Dédougou, le Président-Directeur Général du Groupe EBOMAF a remis deux cents (200) millions F CFA à la Fédération burkinabè de football (FBF). Ce don tient d’une promesse formulée en 2013 lorsque les Etalons sont parvenus à se hisser, pour la première fois, à une finale de Coupe d’Afrique des nations (CAN). Il intervient au moment où l’équipe nationale s’apprête à participer pour la dixième fois à la trentième CAN en Guinée-Equatoriale pour laquelle la société de Mahamadou Bonkoungou va financer le séjour d’une cinquantaine de journalistes sportifs.

En marge de la célébration du 11-Décembre, le Président-Directeur Général de EBOMAF, Mahamadou Bonkoungou, a posé un grand acte patriotique témoignant ainsi que son entreprise est une grande artisane de l’indépendance économique du Burkina Faso. Les fruits des vingt-cinq (25) ans de croissance et d’expansion ont été amplement partagés à travers le sponsoring de plusieurs manifestations marquant la fête nationale en général et avec la Fédération burkinabè de Football (FBF) en particulier.

En effet, c’est la cité de Bankuy que le magnat du BTP en Afrique de l’Ouest a choisi pour tenir sa promesse de 2013 à l’endroit des acteurs du sport roi. «La montée en puissance des Etalons à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en Afrique du Sud nous a motivé, en tant que patriote, à soutenir notre onze national avec la somme de trois cents (300) mille euros c’est-à-dire deux cents (200) millions F CFA. Malheureusement, nous n’avons pas eu accès aux joueurs pour des problèmes administratifs à Johannesburg. Nous sommes alors revenu avec l’argent et nous avions saisi la commémoration du jubilé d’argent d’EBOMAF pour réaliser cette promesse de l’an dernier», a expliqué le patron de EBOMAF.

En présence des responsables de la FBF et du département des Sports et des Loisirs ainsi qu’une forte mobilisation de la presse sportive, cet acte vaut son pesant d’or. Il met fin à une promesse qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive. «Cet engagement volontaire, devons-nous le préciser, était une façon personnelle de traduire notre fierté légitime, de poser un acte patriotique et de témoigner notre soutien à l’endroit de nos vaillants Etalons dont l’exploit n’a laissé aucun Burkinabè indifférent. Nous n’avons jamais été tenté par la fanfaronnade. Quand nous promettons, nous sommes sûr et certain d’accomplir notre vœu. Nous osons croire que la remise officielle du chèque de deux cents (200) millions F CFA augure un partenariat fructueux », a insisté M. Bonkoungou.

Présidant cette cérémonie de remise de chèque, le Ministre des Sports et des Loisirs, David Kabré, lui-même dirigeant des instances du handball burkinabè a loué l’œuvre de mécénat du PDG de EBOMAF envers toutes les disciplines sportives. «Mahamadou Bonkoungou et son entreprise sont l’exemple de soutien dont le sport burkinabè, dans son ensemble, a besoin pour son progrès et son épanouissement », a-t-il relevé. Pour le Président de la FBF, Sita Sangaré, la tenue de cette promesse sonne l’aboutissement d’un long processus de négociation pour dissiper les incompréhensions entre les deux parties. «A partir d’aujourd’hui, il n’y a plus aucun malentendu entre EBOMAF et la FBF. C’est une nouvelle ère qui s’ouvre. Le soutien que son PDG vient d’apporter à la Fédération servira à développer le football dans tous ses aspects», a-t-il justifié.

Le choix de Dédougou pour tenir cette promesse n’est pas fortuit. D’abord, c’est la ville natale du PDG de EBOMAF et c’est là que son entreprise a vu le jour le 6 septembre 1989. Ensuite, cette bienveillance envers le monde du football intervient au moment où pour la première fois, une équipe de Dédougou, Bankuy Sport, accède en première division. Pour la permettre de mieux prendre part au championnat, Mahamadou Bonkoungou a déjà remis dix (10) millions F CFA de contribution au budget du club et s’engage à combler son déficit budgétaire. Enfin, les deux cents (200) millions F CFA à la FBF arrive au moment où les Etalons s’apprêtent à prendre part à la trentième CAN en Guinée Equatoriale.

D’ailleurs, le donateur a accédé positivement à une doléance des journalistes pour financer le séjour d’une cinquantaine d’entre eux à cette compétition continentale. «Personnellement, nous avons plusieurs raisons d’être heureux que cette promesse se réalise ici à Dédougou. (…). Ma promesse n’a jamais perdu de sa valeur. Hier en 2013 comme aujourd’hui en 2014 et demain en 2015, elle est actuelle et vise à hisser les Etalons sur le toit de l’Afrique», a indique Mahamadou Bonkoungou, PDG de EBOMAF.

DSC_0023 DSC_0025 DSC_0026 DSC_0031
DSC_0055 DSC_0069 DSC_0076 DSC_0110

JE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *