.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

EBOMAF-TOGO : L’installation du chantier Lomé-Kpalimé se poursuit dans la sérénité


Deux bases-vies ont été érigées dans les environs de Lomé uniquement pour les travaux de la route Lomé-Kpalimé. L’une est située à Attiègou vers l’aéroport international de Tokoin et l’autre à Adidogomè. EBOMAF y déploie depuis un certain temps des équipements impressionnants et de dernière génération. Deux imposants parcs de matériels consacrés à la construction d’une route moderne se dressent désormais sur les deux sites. L’entreprise a consacré d’énormes moyens à l’acquisition de divers engins pour relever ce nouveau dans le secteur du BTP au Togo.

Deux autres aires sont aménagées à Bagbé depuis le 8 juin 2020. La première qui s’étend sur deux (2) hectares environ va accueillir la centrale d’enrobé d’une capacité de production estimée à trois cents (300) tonnes par heures.

Ce qui permettra à l’entreprise de disposer en une journée d’une production de grave bitume (GB) d’un (1) kilomètre sur dix (10) mètres de large ou de deux (2) kilomètres de béton bitumineux (BB). A deux cents (200) mètre de la centrale d’enrobé, la deuxième aire couvre huit (8) hectares. A cet endroit, seront érigés deux (2) grandes centrales à béton et une plateforme de production des caniveaux, des bordures, des dallettes préfabriquées.

Des bulldozers et autres engins lourds sont déjà à pied d’œuvre sur l’axe Lomé-Kpalimé pour assurer l’installation du chantier. Le ronronnement de ces machines suscite déjà la joie d’une nouvelle infrastructure routière au sein de la population.

Le Président-Directeur Général du Groupe EBOMAF, Mahamadou Bonkoungou, en personne, veille au grain pour que ces préalables au démarrage effectif des travaux ne connaissent aucune perturbation. Il a personnellement conduit la visite à la nouvelle carrière de concassage dans le village de Badja-Agoudja à trente-cinq (35) kilomètres au Nord-Ouest de la capitale.

Il a sollicité l’accompagnement du chef de la localité dans l’extraction et le traitement du granit d’autant que cette activité constitue un pan essentiel pour l’évolution des travaux.

AB/JESP

 




Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *