.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

EBOMAF-TOGO : Lomé-Kpalimé entame sa lancée de façon irréversible


La construction de la route nationale N°5, Lomé-Kpalimé, fait vibrer actuellement la capitale togolaise. C’est un véritable branle-bas qui est constaté sur tout le long du chantier dont la rampe de lancement part de Lomé. C’est un grand spectacle, entretenu par des hommes et des femmes, des machines et des installations, qui est donné à voir24h/24 à partir du PK 00, autour des différents ouvrages. 

« Quelle démonstration de force sur ce grand projet. Dix ans après avoir montré de quoi il était capable sur le boulevard du 13 janvier en 2011, EBOMAF revient dessiner un autre visage luisant de notre capitale », s’est exclamé, Ayivi Elom, un conducteur de taxi moto. Rares sont les usagers qui ne marquent pas un arrêt pour admirer les travaux en cours. Du rond-point Todman au péage, les riverains assistent à la transformation de leur voie.

Cet ambitieux chantier enregistre les visites régulières des premiers responsables de l’entreprise adjudicataire avec à leur tête le Président-Directeur Général du Groupe EBOMAF, Mahamadou Bonkoungou. C’est un ballet incessant de bulldozers et d’autres engins de toutes catégories qui témoigne nuit et jour de l’attention portée à ce projet.

Les fouilles du sol pour la réalisation des caniveaux ainsi que pour le déplacement des réseaux de Togocom, de la Togolaise des Eaux et de la compagnie d’Energie électrique du Togo s’effectuent sans arrêt. Du ferraillage-coffrage au coulage direct du béton, les techniciens réalisent les ouvrages d’assainissement.

Deux (2) Km de caniveaux sont ainsi déjà réalisés et plus de cinq (5) Km de caniveaux préfabriqués posés. Le terrassement continue également avec célérité. Sur la portion très sensible en saison pluvieuse, Todman-Attikoumé, EBOMAF a su mettre en place une méthodologie pour surmonter les intempéries.

« Pour éviter des inondations sur ce tronçon, nous nous sommes plus concentrés sur Todman-Attikoumé, afin de pouvoir maîtriser le flux d’eau. Cette technique permettra de recueillir les eaux d’Attikoumé et de l’évacuer tranquillement dans le premier bassin du projet Lomé Kpalimé », a expliqué, Arouna Mohamed, directeur technique du Projet.

Ce résultat très encourageant est le fruit d’une grande mobilisation des ressources humaines, matérielles et techniques consentie par le premier responsable de l’entreprise pour entamer les travaux dans la sérénité « PDG a sérieusement mis les moyens pour nous permettre de gagner le pari du début jusqu’à la fin de ce projet. L’objectif premier recherché dans ce nouveau challenge, c’est de poser l’asphalte sur les dix (10) premiers kilomètres afin d’avancer de façon linéaire », a ajouté le directeur technique.

De la signalisation provisoire du chantier à la gestion de la circulation, tout est mis en œuvre fait pour mieux contenir les usagers et éviter les accidents.

Dans le souci d’éviter tout dérapage dans l’utilisation des engins, les camions ont été plombés depuis l’usine pour ne pas excéder une vitesse pas 50 à 60 Km/h.

L’entreprise a opté pour une sensibilisation de masse à travers de grands panneaux, des balises et surtout l’usage des médias pour conscientiser les conducteurs et la population à plus de prudence sur le long du projet.

Démarré le 17 juillet 2020, ce projet de construction de la route nationale N°5, est l’un des plus grands projets entamés dans le Programme National de Développement (PND) du nouveau quinquennat du Président Faure Gnassingbé.

Sa mise en œuvre vient rassurer la population quant à la bonne volonté du gouvernement togolais dans sa dynamique de relance de l’économie nationale à travers les infrastructures routières.

A.B/JESP

 




Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deneme bonusu
etiler escort taksim escort beşiktaş escort escort beylikdüzü
Ankara escort
anadolu yakası escort