.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

EBOMAF-BF : Un marché de 181 milliards F CFA pour un retour en force  


EBOMAF signe son grand retour au Burkina Faso. Le conseil des ministres du 8 juin dernier a attribué des travaux de contournement de la ville de Ouagadougou. Cette adjudication résulte des négociations fructueuses entre l’Etat burkinabè et EBOMAF annoncées par le conseil des ministres du 14 décembre 2017.

 

Le Plan national de développement économique et social (PNDES) s’entoure d’un partenaire clé dans l’exécution des grands travaux en Afrique : Entreprise Bonkoungou Mahamadou & Fils (EBOMAF). Cette société leader du BTP dans plus de cinq pays ouest-africains va conduire l’un des projets phares en matière d’infrastructures routières au Burkina Faso : la construction et le bitumage du boulevard périphérique de Ouagadougou. D’un coût global de cent quatre-vingt-un (181) milliards F CFA, le projet d’aménagement et de bitumage du boulevard circulaire périphérique de la capitale burkinabè va être mise en œuvre par EBOMAF. La confirmation de l’attribution de cet ambitieux marché est intervenue au cours de la session du conseil des ministres du vendredi 8 juin 2018. L’infrastructure, qui va ceinturer la ville de Ouagadougou, porte sur une longueur linéaire de cent-vingt-cinq (125) kilomètres.

« Au titre de la dynamisation des secteurs porteurs pour l’économie et l’emploi, pour le compte du ministère des infrastructures, le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à l’entreprise Bonkoungou Mahamadou et Fils (EBOMAF) pour la construction et le bitumage de 125 Km de route et à l’entreprise Génie Civil Transport Aménagement Hydraulique (GTAH-Ingénieurs conseils) pour le suivi-conseil, pour un montant total de cent quatre-vingt-un milliards soixante-huit millions trois cent quarante-un mille deux cent dix-huit (181 068 341 218) F CFA, Hors Douane. La durée du marché est de trente-six (36) mois », indique le Compte-rendu du Conseil des ministres.

Cette décision du gouvernement burkinabè fait suite à l’adoption « d’un rapport portant approbation de la proposition de Partenariat public-privé (PPP) relatif au projet de construction et de bitumage du boulevard périphérique de la ville de Ouagadougou (voie de contournement Nord et Sud) par la procédure d’entente directe ». Elle marque l’aboutissement des discussions entre l’Etat burkinabè et EBOMAF dont la finalisation a été recommandé par le Conseil des ministres du 14 décembre 2017 : « Un rapport relatif à la proposition de partenariat public privé dans le cadre du Projet de construction et de bitumage du boulevard périphérique de la ville de Ouagadougou (voie de contournement Nord et Sud, d’un linéaire de 125 km) par la procédure d’entente directe. Le Conseil a marqué son accord pour la finalisation des discussions avec l’entreprise EBOMAF SA. ».

 

A travers ce marché, EBOMAF signe son grand retour au Burkina Faso, son pays d’origine dont elle a déjà brillamment marqué de son empreinte certaines infrastructures : aménagement de la Zone des activités commerciales et administratives (ZACA), prolongement du boulevard des Tensoba, bitumage de la route Koudougou-Dédougou, etc.

 

JE/AB

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *