.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

EBOMAF-CI : Les fronts de Ferké et de Kong sont en pleine effervescence  


La modernisation de la route Ferkessédougou-Kong connait une embellie certaine. Les deux fronts aux extrémités du tronçon enregistrent un véritable branle-bas dans l’exécution des travaux. Les tâches principales d’application du GNT et du BB battent leur plein.

 

Toujours imité mais jamais égalée, EBOMAF témoigne, une fois encore, de sa capacité de conduire de grands travaux à travers l’expression d’une logistique adéquate pour faire grandement montre de son savoir-faire. L’entrée en service des dix (10) klinkers articulés sur le chantier Ferké-Kong a donné un réel élan à l’exécution des travaux. La mise en œuvre de cet ambitieux projet routier dans le Nord de la Côte D’Ivoire se trouvait confronter à un problème de disponibilité des agrégats, graviers notamment, à Kong à cause de l’éloignement de la centrale de granit de cette localité. En effet, la carrière se situe actuellement à plus de 145 Km de là sur l’axe Ferké-Bouaké.

En attendant de mettre bientôt sur pied un site de concassage ainsi que des centrales de GNT, de BB et de béton à Kong, EBOMAF a résolu un tant soit peu la difficulté d’approvisionnement du front de Kong en agrégats. Disposant chacun d’une capacité de 132 tonnes, les dix klinkers articulés convoient quotidiennement, en un seul voyage à cause de l’état défectueux de la route, vers le PK final du projet un total de 13 200 tonnes de concassé 0/31.5 (GNT) stockés pour la couche de base à Kong.

L’équilibre de la disponibilité des agrégats sur les deux fronts du projet a donné un bel entrain aux travaux de part et d’autre de l’axe.  Le front de Ferké enregistre actuellement 14 Km de la couche de roulement en BB, 17 Km de couche de base en GNT, 16,500 Km d’imprégnation, 19 Km de couche de fondation en graveleux sélectionné et 29 Km de plate-forme. Celui de Kong bénéficie aussi de 5 Km de couche de fondation en graveleux sélectionné, 27 Km de la plate-forme. Dans quelques jours, ce front verra le démarrage de la couche de base en GNT et puis la couche de roulement en BB après les tâches d’imprégnation.

Les forages et les dynamitages se succèdent les uns des autres sur les zones rocheuses du tronçon. Des opérations de déroctage se déroulent concomitamment à Ferké et à Kong sur l’emprise de la route avant l’arase de la plate-forme. Cette symbiose dans la conduite du chantier permet d’établir une synergie d’actions dans la mise en œuvre du projet. Chaque jour voit ainsi les 121Km être avalés par le bitume.

JE/AN/AB

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *