.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

Responsabilité sociale d’entreprise : EBOMAF reçoit le « Premier Prix d’entreprise humanitaire de l’année 2016 »


    Au cours d’une soirée de gratitude organisée, dimanche 2 avril 2017 à Ouagadougou sous le patronage de Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori, l’ONG CREDO a décerné à EBOMAF le « Premier Prix d’entreprise humanitaire de l’année 2016 » au Burkina Faso. Cette distinction est une reconnaissance du parrainage de la scolarisation de 416 orphelins et enfants vulnérables à hauteur de cinquante millions (50 000 000) F CFA au cours d’un téléthon, le 30 juillet 2016.

 

EBOMAF assume pleinement sa Responsabilité sociale d’entreprise (RSE) dans l’ensemble des pays où elle est installée. Cette bienveillance du Président-Directeur Général (PDG) du Groupe, Mahamadou Bonkoungou, vient d’être saluée à sa juste valeur par la très sérieuse et la très respectée ONG CREDO. Elle a attribué à EBOMAF, le                «Premier Prix d’entreprise humanitaire de l’année 2016 ». Cette organisation chrétienne créée en 1993 par le Révérend Docteur Moïse Napon a fait de la promotion de la sécurité humaine son cheval de bataille.

C’est dans cette optique qu’elle a initiée le 30 juillet 2016, le projet de parrainage de la scolarisation de dix mille (10 000) orphelins et enfants vulnérables (OEV) de 2016 à 2020 à raison de deux mille (2 000) par an. Cette bonne cause a enregistré l’adhésion tacite du Groupe EBOMAF au cours d’un téléthon lancé à cet effet. A travers, la Directrice Générale Adjoint (DGA), Alzèta Kambou/Bonkoungou, la société leader du BTP en Afrique de l’Ouest s’est engagée à parrainer la scolarisation de quatre-cent-seize (416) personnes en remettant séance tenante un chèque de cinquante millions (50 000 000) F CFA. « Notre action s’inscrit dans l’affirmation de notre responsabilité sociale d’entreprise guidée par le souci permanent de prendre une part signification aux initiatives visant le bien-être socioéconomique de nos compatriotes », avait-elle indiqué.

 

Au cours d’une cérémonie présidée par Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori, organisée dimanche 2 avril 2017 à l’hôtel Bravia à Ouagadougou, dans un élan de redevabilité et de gratitude, l’ONG représentée par le Président de conseil d’administration M. Diasso, du Secrétaire Général Josias Sanogo et du Directeur de l’Administration et des Finances, Paul Habou, elle a tenu à dresser le bilan de l’opération et à à récompenser les plus grands contributeurs au téléthon.

Pour une première, le téléthon a permis de collecter 92 millions F CFA pour la scolarisation 821 orphelins et enfants vulnérables. Même si l’objectif de 2 000 bénéficiaires n’ait pas été atteint, les responsables de l’ONG CREDO se réjouissent d’avoir semé des graines de la solidarité au Burkina Faso à tel point que des organismes et institutions publics, des entreprises privées ou des individus se sont engagés à rivaliser avec les donateurs occidentaux. Outre EBOMAF qui a obtenu le premier prix de l’entreprise humanitaire de l’année 2016, le deuxième et le troisième prix sont respectivement revenus à RALPH et IMPACT TV. « Des Burkinabè, comme le PDG de EBOMAF, ont su témoigner de leur générosité au regard d’autrui en général et de leurs compatriotes en particulier. Nous avions besoin des hommes et des femmes au grand cœur pour combler la rareté des ressources financières qui se fait au plan national afin de continuer à mener nos actions humanitaires. », a souligné, Josias Sanogo, Secrétaire Général de l’ONG CREDO.

En plus de veiller au bien-être de ses travailleurs et de contribuer activement à la consolidation des économies nationales, la société leader de BTP en Afrique de l’Ouest s’illustre pleinement dans l’épanouissement social des populations. Que ce soit sur les plans de la santé, de la culture ou de l’éducation, ses actions de sponsoring et de mécénat sont légion. Sans fanfare ni tambour, La Fédération burkinabè de football (FBF), la Semaine nationale de la Culture (SNC), le Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) … ont déjà grandement bénéficié des retombées de l’accroissement et de l’expansion de EBOMAF.

 

JE/AB




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *