.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

EBOMAF-CI : Un nouveau marché d’environ 180 milliards F CFA pour 224 Km d’infrastructures routières  


Après les travaux des routes Korhogo-Karakoro-Aéroport et Ferkéssédougou-Nassian-Kong ainsi que la réhabilitation et le renforcement de l’aéroport de San Pédro, EBOMAF vient d’obtenir un nouveau marché en Côte D’Ivoire. Il s’agit d’aménager et de construire des infrastructures routières sur une longueur linéaire de deux cent vingt-quatre (224) kilomètres pour un financement estimé à environ cent quatre-vingt (180) milliards F CFA.

Le nouveau contrat a été officialisé, mercredi 18 juillet dernier, en conseil des ministres par le gouvernement ivoirien. Le communiqué de cette session hebdomadaire de l’exécutif dirigé par le Président Alassane Ouattara en a fait mention en ces termes : «Le Conseil a adopté un décret portant garantie de la République de Côte d’Ivoire pour un montant de deux cent soixante-quatorze millions (274 000 000) d’euros, soit cent soixante-dix-neuf milliards sept cent trente-deux millions deux cent dix-huit mille (179 732 218 000) francs CFA, relative au prêt consenti par la Banque Africaine d’Import-Export (AFREXIMBANK) en qualité de Prêteur et Agent pour le compte des Prêteurs, au profit de l’Entreprise EBOMAF, en vue de la construction de 224 kilomètres d’infrastructures routières ». 

Après avoir fait ses preuves après une entrée remarquable dans les très disputés travaux publics ivoiriens en 2015, le partenariat entre l’Etat ivoirien et le leader africain du BTP continue sous de très bons auspices. D’autant que EBOMAF a convaincu de son expertise dans la mise en œuvre des trois premiers projets en Eburnie. Les chantiers Korhogo-Karakoro-Aéroport et Aéroport de San Pedro ont été brillamment bouclés dans les délais à la grande satisfaction du maître d’ouvrage.  Celui de la route Ferkéssédougou-Nassian-Kong est en phase terminale selon le planning contractuel. La percée de EBOMAF dans les grands travaux ivoiriens repose donc sur un dynamisme et une capacité à réaliser des infrastructures routières de qualité dans les délais.

Porte flambeau du savoir-faire burkinabè et de la fierté africaine dans le BTP, EBOMAF ne cesse d’entretenir un brin d’afro-optimisme dans plusieurs pays du continent :  Burkina Faso, Bénin, Côte D’Ivoire, Guinée-Conakry, Libéria, Togo. Le nouveau contrat en terre ivoirienne intervient après l’obtention en juin dernier d’un marché de 250 milliards F CFA au Libéria. Grâce à son leadership entrepreneurial, le Président-Directeur Général est parvenu à hisser son entreprise dans la cour des grands c’est-à-dire les entreprises de renommée internationale dans tous types de travaux publics.

JE/AB




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *