.
.

Bienvenue sur le Groupe Ebomaf

.

EBOMAF-TOGO : Kanté-Tandjouaré progresse sur deux fronts


KANTE-I KANTE-III KANTE-IV KANTE-V KANTE-VI KANTE-VIIAbordés sur deux fronts, les travaux sur le chantier Kanté-Tandjouaré connaissent une avancée significative depuis leur lancement en novembre 2013. La plupart des activités de génie civil affiche un bon taux de réalisation grâce à une méthodologie de travail savamment mise en œuvre.

Les capacités humaines et matérielles s’expriment avec force admiration entre Kanté et Tandjouaré. Les deux localités se rapprochent à grand pas par le biais d’une voie moderne en construction. Cette continuité du projet de réhabilitation du corridor togolais bénéficie du même rythme d’exécution que Tandjouaré-Cinkanssé.  A la date du 30 juin dernier, cette avancée est très perceptible à partir de Kanté. Le grave bitume, qui constitue un pan important de la chaussée, a déjà atteint vingt-six (26) kilomètres. Cent dix-huit (118) des ouvrages hydrauliques sont érigés sur les cent quatre-vingt (180).

En huit mois seulement, la réhabilitation de la voie Kanté-Tandjouaré enregistre un réel progrès : un taux global d’exécution de 20% et une consommation de 21% des trente-six (36) mois du délai imparti. Le PK 00 et le PK 130 du tronçon constituent les deux bouts par lesquels l’entreprise a pris d’assaut la réalisation des travaux. Un impressionnant déploiement de travailleurs et de matériel est ressenti aux deux extrémités du chantier. A Kanté comme à Tandjouaré, la mobilisation est unanime autour de l’infrastructure. Un engouement certain caractérise tous les secteurs du chantier.

Cet élan dans les travaux d’aménagement et de construction des cent trente (130) kilomètres témoigne d’une force entrepreneuriale. Sous la direction de Rasmané Ouédraogo, plus de quatre-cents (400) personnes s’activent, jour et nuit, à l’élargissement de la plate-forme, à la mise au gabarit des ouvrages hydrauliques et à la construction de la chaussée. Kanté-Tandjouaré est bâtie selon les mêmes caractéristiques que celles du tronçon Tandjouaré-Cinkanssé. Ce chantier canalise toutes les énergies. Toutes les tâches de génie civil sont habilement accomplies. Celles-ci s’appuient sur une gamme variée de machines, des installations telles la carrière, les centrales à béton et d’enrobé.

 
JE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *